Être et devenir entrepreneur
Startup : pourquoi et comment faire une levée de fonds
4 août 2016
0
xavier-niel-business-angels-startup

Business Angels, Crédit professionnel, Crowdfunding… Les solutions pour lever des fonds se multiplient au plus grand bénéfice de la croissance des startups. Parmi les modes de financement existants, lequel privilégier et comment procéder pour convaincre des investisseurs ? Suivez nos conseils !

Business Angels, le rêve à une poignée de main ?

Les business angels peuvent vous faire miroiter… Un contact, un pitch bien réussi et le tour est joué ! Mais la réalité est loin d’être si simple et doit être appréhendée . En effet, si les business angels ont tous en commun un portefeuille généreusement rempli, ils peuvent toutefois se distinguer les uns des autres par leur parcours et leur sensibilité. Avant de les contacter/rencontrer, essayez d’en savoir plus sur leur profil et sur le type de startups dans lesquelles ils ont l’habitude d’investir. Cherchez la différence qui pourrait le convaincre d’investir dans votre projet !

Mais cela ne suffit pas. Il faut également que votre dossier soit d’une efficacité redoutable ! Pour cela, vous devez être capable d’exprimer en un ou deux messages clés votre offre. Vos arguments et la vision du marché doivent faire être immédiatement perceptibles. Votre présentation quant à elle est aussi cruciale ainsi que la qualité de votre équipe.

Gardez à l’esprit que les investisseurs ne perdent jamais de vue leur objectif principal : la fructification de leur argent via un investissement dans le capital de votre entreprise.

Le crowdfunding : l’ouverture au grand public 

Le Crowdfunding est un type de financement qui s’adresse aussi bien à des jeunes entrepreneurs qu’à des sociétés déjà établies ayant besoin d’un coup de pouce dans leur croissance. Il existe 3 fores de soutiens financiers :

  • La prise de participation au capital : des titres sont émis, suivant ainsi un processus traditionnel d’investissement
  • Le prêt : il est assimilable au crédit professionnel (emprunts et intérêts) dans une sphère externe et complémentaire aux banques
  • La pré-commande : le donateur délivre sa participation et obtient une contrepartie. Cela peut être le produit en avant-première par exemple, avec des privilèges associés (participation aux événements, appartenance à une communauté…).

 Le crowdfunding reste adéquat pour des besoins de financement relativement limités.

Le crédit professionnel : courtiser le courtier

Ces dernières années, les banques accordent de moins en moins de crédits. Tout projet présentant un risque, même minimum, a de grandes chances de se faire refuser…  Si vous souhaitez obtenir un crédit professionnel, n’hésitez pas à faire appel à un courtier. En effet, il pourra faire le tour des banques à votre place afin d’étudier la solution la plus adéquate. Attention : en faisant appel à un courtier, vous n’échapperez pas pour autant au stade laborieux qui est la construction du dossier.

Ces articles pourraient vous intéresser

Entrepreneurs-francais-influents-LBC

Les entrepreneurs français les plus influents

Lire l'article
interview2-apr2sp69

Interview LBC – André & Nadine GONNARD de APR-2SP 69

Lire l'article
entrepreneur-cap-3ans-strategie-lyonbusinesscenters

Le cap des 3 à 5 ans en entreprise, une étape critique à franchir ?

Lire l'article

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *